QUI SOMMES-NOUS ? 

Collectif artist(or)rique hystérique

L’Armée des Roses est une association loi 1901 fondée en 2018 par Andrée Gine et Antoinette Marchal.

L'association regroupe des artistes et militant.e.s pour faire connaître l’essor de mouvements révolutionnaires et féministes depuis les années 1830 ainsi que leur actualité dans notre société à travers le prisme du corps et de la danse du cancan.

 

Le cancan est une danse intimement liée à la subversivité, de par sa création sous la Monarchie, dans une époque régie par le patriarcat et par l’Eglise, des premiers mouvements pour les droits des femmes. 

 

Chaque pas du cancan a un nom et une signification précise. Ils font généralement injure aux institutions qui dégradent la condition de la femme et par là-même d’une société démocratique et égalitaire. C’est la mission de L’Armée des Roses que de le rappeler, tout en proposant des performances accessibles à tou.te.s.

L'Armée des Roses questionne le corps, le genre, les féminismes et les danses, à travers des actions culturelles : performances dansées, rédaction d'articles, street art, tables rondes et visites guidées.

ARTISTES ASSOCIÉ.ES

ANDRÉE GINE

 

Andrée Gine est une danseuse de cancan et meneuse du collectif L'Armée des Roses. Elle performe dans des cabarets burlesques et dans l'espace publique, avec des numéros engagées et révoltées abolissant le 4ème mur. Pratiquant les danses classique et moderne depuis plus de 20 ans, elle découvre le cancan en 2016 auprès de Monika Knap. C'est sa rencontre avec Antoinette Marchal qui la pousse à développer un axe engagé et plus burlesque de sa danse. Militante pour l'appropriation de l'espace public par les femmes, elle crée l'Armée des Roses et son visuel avec l'aide du street artist Ensemble Réel, recouvre les murs de Paris de cette armée de Roses pour interpeller et faire connaître le contenu publié par l'association, et parcourt les rues de la butte Montmartre pour danser le chahut et faire découvrir son histoire.

 

Diplômée en médiation culturelle de l'histoire de Paris et d'un master en sciences sociales et politiques culturelles, elle planche à la rédaction de contenus historiques ainsi qu'à la création d'événements féministes pour valoriser les artistes et les luttes en faveur de l'égalité des genres, tout en assurant la direction artistique du collectif. Elle mène ses recherches en lien avec la Société du Vieux-Montmartre et la Bibliothèque nationale de France. 

Elle fonde la méthode Pop Cancan et devient passeuse d'empouvoirement avec des stages pour faire découvrir la technique et l'univers du cancan dans une version explosive. 

ANTOINETTE MARCHAL

Modèle vivant, performeuse, c'est son entrée sur la scène burlesque parisienne qui pousse la jeune Strasbourgeoise à découvrir le cancan auprès de Monika Knap. Après 3 ans de formation, elle décide de poursuivre son aventure cancanesque avec ses acolytes de scène Andrée Gine, Coeur D’artichaut et Lisette de Montmartre et décident de former le Gang des Culottes. Elle initie la touche acrobatique, se forme en contorsion et autres performances acrobatiques et/ou aériennes.

 

Elle trouve dans le cancan une nouvelle forme d'expression et de revendication, un espace scénique de liberté et de performance dans le respect de ses valeurs et de son corps, loin du cliché du cancan des cabarets actuels.

En 2019 Antoinette rejoint le mouvement du Street Cancan ou Cancan de rue, sur une idée originale de l’association L’Armée des Roses qu’elle co-fonde avec Andrée Gine. Elle milite pour faire connaître l’essor de mouvements révolutionnaires et féministes de la danse et du cancan, et lui redonne aussi une dimension populaire.

MAMZELLE VIVIANE

Mamzelle Viviane est une reine incontestée du cancan, la plus parisienne des performeuses burlesques, la plus déjantée des Parisiennes. 

Cette artiste complète, danseuse, comédienne, chanteuse, s'immerge dans le cabaret sur le tard pour ne plus jamais le quitter. Invitée aux quatre coins du monde, elle a la singularité de son personnage, une Mamzelle Viviane gouailleuse et guincheuse. Avec une énergie sans fin, elle embarque avec elle ses ami.e.s pour pousser chaque projet au plus loin, créant des synergies et des espaces de partage d'une qualité et d'une humanité rares. 

Son cancan est le plus dément du monde, en solo, elle soulève les foules et bouscule ces messieurs avec un numéro interactif ! Entre son trio avec les Attagirls, ses apparitions au Cabaret de Poussière ou au Cabaret Burlesque de Valentina Del Pearls, Mamzelle Viviane est une performeuse incontournable. 

Douce pédagogue, elle collabore avec Juliette Dragon de l'Ecole des Filles de Joie pour animer cours / stages / ateliers dans les diverses techniques de la scène burlesque. 

DIDI PATTES DE VELOURS

Elodie alias Didi Pattes de Velours est une performeuse et danseuse lyonnaise incroyable, qui mêle habilement  effeuillage burlesque, cabaret jazz, jonglerie enflammée, tribal fusion, et danse contemporaine. Engagée, elle crée des numéros poétiques et oniriques, parfois déjantés, qui reflètent tellement bien sa personnalité sensible et créative.


Bien décidée à vivre de son art, elle enflamme depuis plus de 3 ans les scènes de Lyon et d'ailleurs de son déhanché sensuel et de son sourire charmeur ! Artiste solo mais pas solitaire, elle fait également partie de la "Fémini'Tease Burlesque Cie" (troupe d'effeuillage burlesque) et des "Patsy'Girls" (troupe de cabaret).
Passionnée par l'image et la photographie, elle est aussi modèle photo depuis maintenant 7 ans. Un vrai caméléon aux multiples univers !


En 2020, alors que la crise fait rage, elle crée même sa propre compagnie de danse, la "Cie Onirica", avec son amie et partenaire de talent Cécilia Amazona Ettlin. Passionnées toutes deux par la notion de mouvement, elles explorent différents univers allant des Danses Orientales à la Danse Contemporaine, en passant par la Capoeira, l'Exotic Floorwork ou encore le Waacking. Elles traversent des mondes oniriques par des numéros questionnant la Femme, la Sacralité, la Transformation, le Genre, et le Rêve. 

MERLE MOCŒUR 

Marlène se rend compte assez tôt que ses doigts sont magiques; ils arrivent à retranscrire tout ce qu'il y a dans sa tête. Alors elle dessine et peint de multiples nymphes et créatures fantastiques. Suite à des études en cinéma puis en dessin d'animation, Marlène dépose ses voiles à Paris.

 

Elle vogue alors sur différents milieux artistiques : de celui des dessins animés aux galeries d'art en passant par celui du jeu vidéo jusqu'à celui du tatouage. N'ayant d'yeux que pour ce que produisent ses dix doigts, elle se rend un jour compte qu'elle a des pieds. Et qu'ils veulent eux aussi s'exprimer; et ce en dansant ! Passionnée par les machines à remonter le temps, elle décide de sortir la sienne du grenier et de revenir à la Belle époque. Là-bas, elle s'essaie au Cancan. C'est décidé, elle sera cancaneuse, peu importe l'époque. Féministe, animaliste et antispéciste, elle veut mettre toute sa rage et sa fougue dans le Cancan. Et ce avec un sourire à toute épreuve et des bleus aux genoux .

latelierdemarcel.com
Antoinette Marchal par Pierre Nativel
Mamzelle Viviane
Didi Pattes de Velours par crédits DomIn
Capturetheglow.com